Enigme

Les monolithes
La cité engloutie
Les disparitions mystérieuses
Écrasement d'O.V.N.I au Nouveau-Mexique
Pourquoi est-il mort aussi jeune ?
Les origines du labyrinthe
Qui était vraiment Jack ?
Le vaisseau fantôme de l'Atlantique
Eustache Dauger
Les raisons de sa disparition
Pyramide de Kheops
Quel secrets cache la grande pyramide ?
Ont-ils réellement exister ?
L'assassinat mediatisé du président
Le monstre du lagon écossait
Pécheresse dénigrée par l’Église
Les prophéties de Michel de Nostradame
La plus ancienne civilisation de Méso-Amérique
Le point le plus isolé du globe
Le déclin rapide de l'empire Maya
La zone militaire la plus secrète et isolée
Le Prince des Ténèbres
La Cité Perdue
Guardiens du Secret
Trois Caravelles En Route Vers Les Indes
La Saga Éternelle
La Fabuleuse Contrée De L'Or
Les Livres Écrits Par Les Dieux
Une Quête Sans Fin
La Sources des Arcanes
Les Extraterrestres Sont Parmi Nous
L'Abominable Homme Des Neiges
Le Suceur de Chèvres
La Théorie Du Complot
La Mythologie Et Le Symbolisme
Et La Légende De Sherwood
Grimoire et rituels
Le Livre Des Lois Des Morts
La Chute Des Anges
Spiritisme et Fantômes
Fantômes et Maisons Hantées
Lycanthropie
Exorcisme Des Démons Par Un Shaman
Y a-t-il de la vie ?
Le Sixième Sens Des Gens
Une Simple Question De Foi ?
Le Prométhée Moderne
À Quoi Ressemblait-Il ?
Le Chant Meurtrier Des Femmes Poissons
Une Ville à l'Image du Cosmos
Le Mystère de la Fortune de l'Abbé Saunière
Le Génie Qui Imagina l'Avenir
Le Peuple du Dieu Amma
A t elle existé ?
La Légende du Sasquatch
Le Plus Grand Scandale Politique des États Unis
Le Don De Prédire Le Future
Les Marques du Christ
Il Est Vivant !
N'Appartiennent Elles Qu'Aux Contes ?
Qui Était Il ?
Vaudou et Golem - Un Mythe ?
Élite Spirituelle des Celtes
Un Monument Qui Défie Le Temps
Le Déluge Universel
Phénomène d'Illusion de Souvenir
Les Trous Noirs Sont Des Brèches Temporels ?
L'Enfant Qui Venait de Nulle Part
La Colonie Perdue
A t'elle Ressuscité ?
Adepte Pratique et Méditant du Yoga
Origine Des Malheurs
Aura Et Champ De Force Émotionelle
Une Ville Creusée Dans La Roche
Le Continent Perdu
Un Site De Légende
Les Rouleaux De La Mer Morte
La Fureur de Construire
Un Lieu Céleste et Sacré
Monolithe d'Uluru
Juste Un Mythe ?
Morte Dans Un Tragique Accident ?
La Ville Magique
Explosion Mystérieuse En Sibérie
La Signification Du Subconscient
La Route Sans Gravité
500 Kilomètres De Géoglyphes
Les Astres Dictent Notre Destin ?
De Qui Descendons Nous ?
Magnétisme Animal - Fiction ou Réalité ?
Le Livre Qui Alluma Les Bûchers
Empoisonné à l'Arsenic ?
A t'elle eu lieu ?
Qu'Est Devenue La Belle Reine d'Égypte ?
Un Royaume Sans Hommes ?
Ogre ou Barbe Bleue ?
Qui Est l'Auteur Des Textes Sacrées ?
Le Führer Sous l'Influence Des Sociétés Secrètes ?
Auteur De l'Iliade Et De l'Odyssée ?
Assassiné Par Ses Femmes ?
Tueur En Série Du XVIIIe Siècle ?
Ou Se Trouve Il ?
Une Prémonition 14 Ans Plus Tôt ?

Robin des Bois

Robin des Bois - Robin Hoods

Certains en sont convaincus : Robin Hoods était un vrai brigand, si célèbre que de son vivant même, on se mit à composer des chansons à son sujet. Dans ces anciennes ballades, Robin est désigné comme un yeoman – un paysan propriétaire de sa terre -, ce qui explique en partie sa popularité : loin d’être noble, il incarnait au contraire la lutte du peuple face aux féodaux. Certains toponymes de la région qui fut peut-être le théâtre de ses exploits témoignent de l’ancienneté de cette popularité : un petit village de pêcheurs du Yorkshire porte le nom de Robin Hoods’ Bay ; à proximité s’élèvent deux petites collines appelées les Robin Hoods’ Butts.

Robin et sa légende

Si Robin devint un hors-la-loi en 1322 après l’échec du soulèvement de Lancastre, alors il n’a pas passé qu’un an dans la forêt de Sherwood avant que le roi ne lui accorde sa grâce. L’histoire du pardon royal semble véridique – de même que sa nomination à la fonction de gentilhomme de la chambre. À partir de là, il n’est pas interdit d’imaginer que le service de la chambre du roi ait comporté des exigences imprévues et fort peu du goût de Robin – même si à cette époque, Édouard était plutôt entiché d’Hugues le Despenser le Jeune. Robin s’en retourna dans sa forêt, et c’est alors qu’il commença à forger sa légende.

On ignore s’il devint vraiment l’ennemi juré du shérif de Nottingham ; il est certain que le shérif, responsible du maintien de l’ordre dans la région, ne pouvait guère tolérer qu’une bande de hors-la-loi vive de braconnage dans les forêts du roi. Pourtant, s’il s’en était vraiment donné les moyens, il serait probablement venu à bout de Robin – quand bien même celui-ci bénéficiait du soutien de la plupart des paysans. Soutien plutôt compréhensible : des milliers d’hectares de forêt, autrefois biens communaux, étaient désormais réservés aux chasses royales, même que la paysannerie mourait de faim.

Il existe peut-être une autre explication à la relative impunité de Robin des Bois. Lors de son séjour à la cour, il avait certainement fait la connaissance du futur Édouard III. Ce dernier était alors un adolescent de quatorze ans – exactement l’âge ou un jeune garçon peut se prendre d’admiration pour un hors-la-loi célèbre. Il s’agit là de pure spéculation, mais cela pourrait expliquer pourquoi Robin a pu continuer de défier les autorités pendant encore vingt ans.

Robin identifié ?

Les Robert ou Robin Hood (Robin était le diminutif de Robert au Moyen Âge) ne manquent pas dans les registres médiévaux. Toutefois en 1852, l’historien Joseph Hunter annonça être tombé sur un personnage susceptible d’être à l’origine de la légende. L’homme se prénommait Robert, et il était le fils d’un certain Adam Hood, un garde forestier du comte de Surrey. Robert était né vers 1280 ; le 25 janvier 1316, lui et sa femme Matilda payèrent deux shillings le droit de mettre en culture une parcelle sur les terres du comte, à Bickhill (ou Bitch-hill), à Wakefield. La parcelle faisait à peu près dix mètres sur quatre, et son loyer annuel était de six pences.

Robin prend le maquis

Après l’échec de la rébellion de Lancastre, ses partisans furent déclarés hors-la-loi et leurs bien confisqués. Les documents mentionnent, parmi ces biens saisis, “une maison de cinq pièces” située à Bickhill. Il pourrait s’agir de la maison de Robert Hood : proscrit, celui-ci se serait réfugié dans la forêt de Barnsdale (mitoyenne de celle de Sherwood), où il se fit brigand.

Il ne le reste pas bien longtemps. En 1323, le roi s’en fut chasser dans la forêt de Knaresborough. Il trouva le gibier rare ; la faute, lui apprit-on, en incombait à Robin Wood. Un forestier suggéra à Édouard de traverser la forêt travesti en abbé voyageant en compagnie de moines. Les hors-la-loi interceptèrent le groupe, mais Robin reconnut le roi ; séduit par le charme et les bonnes manières du brigand, Édouard lui accorda son pardon et le prit à son service, en qualité de chambellan. Le roi regagna Westminster en février 1324 ; les livres de comptes de sa maison attestent au mois d’avril 1324 le versement d’un mois de gages à un certain “Robyn Hod”.

Selon une vieille ballade médiévale, après un an passé au service du roi, Robin obtint l’autorisation de revenir à Barnsdale pour une semaine. Mais il ne retourna jamais à la cour ; ayant rassemblé à nouveau ses joyeux compagnons, il vécut dans la forêt pendant les vingt-deux années qui suivirent. Si la chanson dit vrai, il serait donc mort en 1346, à plus de soixante-cinq ans.

Les circonstances de sa mort

Les pouvoirs établis trouvent toujours le moyen de prendre leur revanche. Selon la manuscrit Sloane conservé au British Museum, Robin, tombé malade, s’en alla trouver sa cousine, la prieure de Kirklees, afin qu’elle lui administre une saignée – un remède courant à l’époque. Mal lui en prit, car la pieuse moniale, décidée à venger les nombreux clercs dépouillés par son cousin, le saigna à mort.

Robin fut enterré sur les terres du prieuré, à proximité de son enclos. La Grafton’s Chronicle (1562) mentionne qu’il reposait sous une pierre gravée. En 1665, le docteur Nathaniel Johnstone vint dessiner la tombe ; elle apparaît également en gravure dans le Sepulchral Monuments of Great Britain de Gough, publié en 1768. Mais elle fut détruite au début du XIXe siècle par des ouvriers qui construisaient une ligne de chemin de fer. Ainsi disparut la dernière trace matérielle de l’existence réelle de Robin des Bois. La tombe de la prieure de Kirklees, Élisabeth Stainton, était encore visible au XVIIIe siècle dans les ruines du prieuré. Elle évoquait celle de Robin.

Ce qui donne au personnage de Robin des Bois toute sa signification historique, c’est le fait qu’il a vécu à une époque où les paysans supportaient de plus en plus difficilement leur condition. Ce mécontentement, qui s’exprimait avec force dans les prêches révolutionnaires de John Ball, explosa lors de la révolte des paysans de 1381, soit peu de temps après que la figure de Robin est apparue pour la première fois dans une oeuvre écrite, le Piers Plowman (Pierre le Laboureur) du poète William Langland. La révolte des paysans marque la fin du Moyen Âge en Angleterre, mais dans les ballades de Robin des Bois transparaît déjà un état d’esprit qui annonce l’extinction de la mentalité médiévale.