Enigme

Les monolithes
La cité engloutie
Les disparitions mystérieuses
Écrasement d'O.V.N.I au Nouveau-Mexique
Pourquoi est-il mort aussi jeune ?
Les origines du labyrinthe
Qui était vraiment Jack ?
Le vaisseau fantôme de l'Atlantique
Eustache Dauger
Les raisons de sa disparition
Pyramide de Kheops
Quel secrets cache la grande pyramide ?
Ont-ils réellement exister ?
L'assassinat mediatisé du président
Le monstre du lagon écossait
Pécheresse dénigrée par l’Église
Les prophéties de Michel de Nostradame
La plus ancienne civilisation de Méso-Amérique
Le point le plus isolé du globe
Le déclin rapide de l'empire Maya
La zone militaire la plus secrète et isolée
Le Prince des Ténèbres
La Cité Perdue
Guardiens du Secret
Trois Caravelles En Route Vers Les Indes
La Saga Éternelle
La Fabuleuse Contrée De L'Or
Les Livres Écrits Par Les Dieux
Une Quête Sans Fin
La Sources des Arcanes
Les Extraterrestres Sont Parmi Nous
L'Abominable Homme Des Neiges
Le Suceur de Chèvres
La Théorie Du Complot
La Mythologie Et Le Symbolisme
Et La Légende De Sherwood
Grimoire et rituels
Le Livre Des Lois Des Morts
La Chute Des Anges
Spiritisme et Fantômes
Fantômes et Maisons Hantées
Lycanthropie
Exorcisme Des Démons Par Un Shaman
Y a-t-il de la vie ?
Le Sixième Sens Des Gens
Une Simple Question De Foi ?
Le Prométhée Moderne
À Quoi Ressemblait-Il ?
Le Chant Meurtrier Des Femmes Poissons
Une Ville à l'Image du Cosmos
Le Mystère de la Fortune de l'Abbé Saunière
Le Génie Qui Imagina l'Avenir
Le Peuple du Dieu Amma
A t elle existé ?
La Légende du Sasquatch
Le Plus Grand Scandale Politique des États Unis
Le Don De Prédire Le Future
Les Marques du Christ
Il Est Vivant !
N'Appartiennent Elles Qu'Aux Contes ?
Qui Était Il ?
Vaudou et Golem - Un Mythe ?
Élite Spirituelle des Celtes
Un Monument Qui Défie Le Temps
Le Déluge Universel
Phénomène d'Illusion de Souvenir
Les Trous Noirs Sont Des Brèches Temporels ?
L'Enfant Qui Venait de Nulle Part
La Colonie Perdue
A t'elle Ressuscité ?
Adepte Pratique et Méditant du Yoga
Origine Des Malheurs
Aura Et Champ De Force Émotionelle
Une Ville Creusée Dans La Roche
Le Continent Perdu
Un Site De Légende
Les Rouleaux De La Mer Morte
La Fureur de Construire
Un Lieu Céleste et Sacré
Monolithe d'Uluru
Juste Un Mythe ?
Morte Dans Un Tragique Accident ?
La Ville Magique
Explosion Mystérieuse En Sibérie
La Signification Du Subconscient
La Route Sans Gravité
500 Kilomètres De Géoglyphes
Les Astres Dictent Notre Destin ?
De Qui Descendons Nous ?
Magnétisme Animal - Fiction ou Réalité ?
Le Livre Qui Alluma Les Bûchers
Empoisonné à l'Arsenic ?
A t'elle eu lieu ?
Qu'Est Devenue La Belle Reine d'Égypte ?
Un Royaume Sans Hommes ?
Ogre ou Barbe Bleue ?
Qui Est l'Auteur Des Textes Sacrées ?
Le Führer Sous l'Influence Des Sociétés Secrètes ?
Auteur De l'Iliade Et De l'Odyssée ?
Assassiné Par Ses Femmes ?
Tueur En Série Du XVIIIe Siècle ?
Ou Se Trouve Il ?
Une Prémonition 14 Ans Plus Tôt ?

Magie et Rituels - Grimoires, rites, incantations, vaudou

Grimoire

Chaque civilisation contient sa part de manifestations magiques, même si toutes ne sont pas désignées comme telles, d’autant que la frontière entre rituels magiques et pratiques religieuses se révèle, dans de nombreuses circonstances, très fluctuante. Dans le principe, l’acceptation de magie recouvre des événements provoqués par rituel prédéterminé.

Grimoires

Le Necronomicon évoqué dans l’oeuvre de Lovecraft présente de nombreuses similitudes avec un grimoire, sans pour autant en être un puisqu’il n’est pertinent que dans un contexte temporel bien spécifique. Un grimoire (de l’ancien français, grammaire) est un ouvrage contenant des indications sur l’exécution de rituels magiques, ainsi que des descriptions d’entités surnaturelles telles que des démons, anges ou monstres. Les grimoires apparaissent essentiellement entre 1250 et 1750. Bien qu’en ces temps de procès pour sorcellerie, la possession d’un tel livre conduisait irrévocablement au bûcher, la majeure partie des oeuvres de référence a été conservée. On attribue cela au fait que les grimoires étaient gardés comme preuves dans la sécurité des bibliothèques conventuelles.

Déroulement d’un rituel magique

Le procédé exposé par la plupart des grimoires s’appuie sur une structure simple. Avant le rituel, le magicien doit se soumettre à une préparation physique et spirituelle : jeûne, bains, prières et autres, selon le rituel. D’après les grimoires, une telle purification aurait pour but de faciliter le flux de la magie.

La seconde étape prévoit la réunion par le magicien des instruments requis (craie, baguette, poignard, robe…). Dans la plupart des cas, l’ensemble de ces outils même requérait un travail préalable, comme une gravure sur un poignard, une baguette spécialement conçue pour cet usage ou un dessin détaillé sur une bure. Il est également souvent question de la “virginité” des instruments utilisés : en d’autres termes, les ustensiles ayant déjà servi pour un rituel ne peuvent pas être utilisés pour en réaliser un autre.

La troisième étape intègre le “cercle magique”, lequel, selon les besoins du rituel, sera peint sur le sol ou d’une toute autre nature et doté de symboles et d’inscriptions magiques prédéfinis. Le cercle n’intervient généralement pas dans le rituel à proprement parler, mais sert davantage à protéger le magicien des créatures invoquées.

Les étapes suivantes dépendent du type de magie pratiquée. Toutefois, le grimoire ou du moins la liste des entités à invoquer et la composition du rituel restent des éléments indispensables. Si des conjurations se révèlent nécessaires, il est généralement fait mention d’un autre livre dans lequel la créature conjurée doit apposer sa marque en signe de son obéissance.

En règle générale, il est expressément souligné que chaque étape doit être consciencieusement respectée et que toute préparation imparfaite risque de provoquer l’échec de l’invocation, voire même de mettre le magicien en grand danger. Les descriptions données évoquent des conséquences allant de la folie à la perte de certaines parties du corps.

Les effets d’un rituel

Bien souvent, l’incantation d’esprits, d’anges, de démons et de monstres vise à l’expansion de la puissance personnelle du magicien. Une telle entité assujettie permet à l’invocateur d’en utiliser les pouvoirs à volonté, afin de nuire aux hommes ou bien de les aider. L’incantation d’un démon de bas niveau est susceptible de provoquer par exemple des cauchemars chez un autre sujet. Un démon de rang supérieur peut, éventuellement, provoquer ou guérir des maladies. Toutefois, l’invocation d’entités supérieures se révèle plus fatigante et requiert des préparations plus poussées dont des cérémonies sacrificielles ou même l’automutilation du magicien peuvent constituer l’apogée.

Magie blanche et magie noire

Magie blanche et magie noire ne se distinguent en rien en termes de rituels. Il s’agit davantage de l’usage qui est fait de la magie. Lorsqu’un sortilège est destiné à apporter un élément positif à une personne, et éventuellement avec son consentement, il est question de magie blanche. En revanche, des rituels entrepris aux détriments de quelqu’un caractérisent la magie noire. Aussi la limite entre ces deux formes de magie est-elle difficile à déterminer, tout comme il est difficile de démêler les différentes applications d’un charme d’amour ou de sommeil.

Les poupées rituelles

Il existe toutefois d’autres rituels très répandus d’une nature plus simple et avec lesquels le magicien ne prend aucun risque. Une forme de magie rituelle, aujourd’hui largement associée au vaudou, s’appuie sur des poupées de tissu, de cire ou d’argile. Les rites effectués avec ces représentations visent généralement une personne bien spécifique et ont pour objectif de lui nuire ou d’exercer un pouvoir sur elle. Afin d’exercer une action occulte sur la victime, cheveux, ongles et sécrétions corporelles sont essentiels. L’intégration de ces éléments à la poupée obéit à différentes règles : parfois, les ingrédients doivent être brûlés dans une figurine de terre, bien que certains ouvrages préconisent également de les mélanger à la glaise humide dont sera faite la poupée. D’autres rituels préconisent de coudre ces composants dans une poupée de chiffon. Une fois préparée, la figurine subit un traitement qui la lie au sort de la victime. Deux poupées envoûtées et liées l’une à l’autre concrétisent un sortilège d’amour entre les deux personnes visées. Si une partie de la figurine subit un dommage, son alter ego de chair en ressent les effets aux mêmes endroits. Enfin, la destruction de la poupée condamne la personne envoûtée à mort.

Le vaudou

Le vaudou est une religion originellement pratiquée en Afrique occidentale. La traite des esclaves a transporté cette croyance sur d’autres continents, comme en Asie (Inde) et en Amérique (Haïti et République dominicaine, par exemple), où le nombre des fidèles ne cessa de croître. La représentation d’os et de crânes, alliée à des danses rituelles, a frappé les esprits des populations blanches au sein desquelles circula rapidement la rumeur que le vaudou s’apparentait à de la magie noire. Il s’agirait même d’un culte des morts, réclamant à l’occasion son lot de sacrifices humains. En effet, les divinités du panthéon vaudou se voient consacrer des animaux sacrifiés. Ces derniers ne sont pas tués dans un rituel sanglant et cruel, mais davantage dans une cérémonie publique avant d’être ensuite accommodés et savourés.

Les rituels magiques et leurs répercussions

Beaucoup d’événements semblent être le fruit d’envoûtements : personnes tombant mystérieusement malades, accidents, décès survenant soudainement et même les mariages malheureux sont soupçonnés d’être le fruit d’un sortilège d’amour défectueux. Dans quelle mesure les coups du sort sont-ils imputables à des rituels magiques? Une telle question reste aujourd’hui ouverte, car, au Moyen Âge, magiciens, enchanteurs et sorcières allaient vers une mort certaine s’ils venaient à être découverts.

Toutefois, certains cas documentés rapportant les répercussions de rituels soulèvent bien des interrogations. En 1690, le père Arthur Bedford relatait les rituels occultes de Thomas Parke, à Bristol : par provocation, ce dernier se lançait dans une incantation et se voyait subitement entouré d’esprits. Réitérant l’expérience, il perdit le contrôle des événements et se retrouva confronté à des démons plus puissants que son cercle de protection. Le père Bedford semblait accorder foi au récit de Parke.

Les rituels de magie sur des poupées ont fait l’objet de plusieurs descriptions selon lesquelles la victime envoûtée a bien subi blessures ou désagréments à partir de l’objet rituel. Un journaliste américain rapporte l’histoire d’un pianiste concertiste français membre d’une secte dont il s’était séparé à la suite d’une dispute. La poupée qui lui fut consacrée fut placée dans un étau. Les jours qui suivirent, l’agilité des doigts du pianiste ne cessa de s’affaiblir au point que le musicien dut interrompre un concert. Le journaliste fait également état de la présence de plusieurs membres de la secte, constamment à proximité immédiate du concertiste et ne cessant de critiquer sa performance. Les psychologues affirment que, la victime connaissant parfaitement les méthodes de la secte et étant persuadée de la puissance des poupées envoûtées, son propre inconscient avait provoqué la paralysie des mains. Si le concertiste avait tout ignoré des projets de vengeance de la secte, ces répercussions l’auraient épargné.