Les monolithes
La cité engloutie
Les disparitions mystérieuses
Écrasement d'O.V.N.I au Nouveau-Mexique
Pourquoi est-il mort aussi jeune ?
Les origines du labyrinthe
Qui était vraiment Jack ?
Le vaisseau fantôme de l'Atlantique
Eustache Dauger
Les raisons de sa disparition
Pyramide de Kheops
Quel secrets cache la grande pyramide ?
Ont-ils réellement exister ?
L'assassinat mediatisé du président
Le monstre du lagon écossait
Pécheresse dénigrée par l’Église
Les prophéties de Michel de Nostradame
La plus ancienne civilisation de Méso-Amérique
Le point le plus isolé du globe
Le déclin rapide de l'empire Maya
La zone militaire la plus secrète et isolée
Le Prince des Ténèbres
La Cité Perdue
Guardiens du Secret
Trois Caravelles En Route Vers Les Indes
La Saga Éternelle
La Fabuleuse Contrée De L'Or
Les Livres Écrits Par Les Dieux
Une Quête Sans Fin
La Sources des Arcanes
Les Extraterrestres Sont Parmi Nous
L'Abominable Homme Des Neiges
Le Suceur de Chèvres
La Théorie Du Complot
La Mythologie Et Le Symbolisme
Et La Légende De Sherwood
Grimoire et rituels
Le Livre Des Lois Des Morts
La Chute Des Anges
Spiritisme et Fantômes
Fantômes et Maisons Hantées
Lycanthropie
Exorcisme Des Démons Par Un Shaman
Y a-t-il de la vie ?
Le Sixième Sens Des Gens
Une Simple Question De Foi ?
Le Prométhée Moderne
À Quoi Ressemblait-Il ?
Le Chant Meurtrier Des Femmes Poissons
Une Ville à l'Image du Cosmos
Le Mystère de la Fortune de l'Abbé Saunière
Le Génie Qui Imagina l'Avenir
Le Peuple du Dieu Amma
A t elle existé ?
La Légende du Sasquatch
Le Plus Grand Scandale Politique des États Unis
Le Don De Prédire Le Future
Les Marques du Christ
Il Est Vivant !
N'Appartiennent Elles Qu'Aux Contes ?
Qui Était Il ?
Vaudou et Golem - Un Mythe ?
Élite Spirituelle des Celtes
Un Monument Qui Défie Le Temps
Le Déluge Universel
Phénomène d'Illusion de Souvenir
Les Trous Noirs Sont Des Brèches Temporels ?
L'Enfant Qui Venait de Nulle Part
La Colonie Perdue
A t'elle Ressuscité ?
Adepte Pratique et Méditant du Yoga
Origine Des Malheurs
Aura Et Champ De Force Émotionelle
Une Ville Creusée Dans La Roche
Le Continent Perdu
Un Site De Légende
Les Rouleaux De La Mer Morte
La Fureur de Construire
Un Lieu Céleste et Sacré
Monolithe d'Uluru
Juste Un Mythe ?
Morte Dans Un Tragique Accident ?
La Ville Magique
Explosion Mystérieuse En Sibérie
La Signification Du Subconscient
La Route Sans Gravité
500 Kilomètres De Géoglyphes
Les Astres Dictent Notre Destin ?
De Qui Descendons Nous ?
Magnétisme Animal - Fiction ou Réalité ?
Le Livre Qui Alluma Les Bûchers
Empoisonné à l'Arsenic ?
A t'elle eu lieu ?
Qu'Est Devenue La Belle Reine d'Égypte ?
Un Royaume Sans Hommes ?
Ogre ou Barbe Bleue ?
Qui Est l'Auteur Des Textes Sacrées ?
Le Führer Sous l'Influence Des Sociétés Secrètes ?
Auteur De l'Iliade Et De l'Odyssée ?
Assassiné Par Ses Femmes ?
Tueur En Série Du XVIIIe Siècle ?
Ou Se Trouve Il ?
Une Prémonition 14 Ans Plus Tôt ?
Des Signes Prémonitoires Auraient Annoncés Sa Mort ?
Apparitions Ou Hallucinations Dans La Grotte ?
L'Amérique ?
Sait On Ou Il Se Trouve ?
PUBLICITÉ

Nazca - 500 Kilomètres De Géoglyphes

Lignes de Nazca - Géoglyphes

Survolant la plaine qui s’étend dans le sud du Pérou, entre la cordillère des Andes et l’océan Pacifique, des pilotes repérèrent, en 1927, des figures qui semblaient avoir été dessinées sur le sol. Personne au départ ne voulut les croire, jusqu’à ce qu’ils apportent pour preuve des photos. Ces images, aujourd’hui connues sous le nom de “lignes de Nazca”, représentent des singes, des oiseaux ou encore de mystérieux motifs géométriques s’étirant sur une zone de près de 500 kilomètres.

PUBLICITÉ

Des lignes de pierre

Il y a plusieurs milliers d’années, les pluies charrièrent la roche sombre des Andes vers la plaine, plus bas, où elle s’oxyda avec le temps. Il y a environ 2 000 ans, des hommes grattèrent cette couche sombre, pour faire réapparaître la couche inférieure, de couleur ocre, et dessiner ainsi différentes figures. Les roches sombres furent ensuite tassées sur une hauteur d’environ 1 centimètre de façon à mieux souligner le contour des figures. Vu du sol, toutefois, le contrate entre les roches sombres et la terre ocre ainsi que les différences de niveau sont à peine visibles. C’est en prenant de l’altitude que les dessins deviennent reconnaissables.

L’une des caractéristiques les plus étranges de ces lignes de Nazca est que certaines d’entre elles s’étirent sur plusieurs centaines de mètres en une ligne parfaitement droite. Pour la scientifique allemande Maria Reiche (1903-1998) qui étudia ces lignes de 1946 à sa mort, ces images furent d’abord dessinées à une plus petite échelle. Puis l’on tendit des fils à travers la plaine pour reporter le dessin sur le sol et gratter la couche supérieure de manière parfaitement régulière.

Album de croquis, culte divin ou repères ?

Aujourd’hui encore, on ignore les raisons qui ont présidé au tracé de ces lignes et de ces figures. Selon la théorie la plus populaire, il s’agirait là de pistes d’atterrissage destinées à des dieux ou à des extraterrestres. Selon Marie Reiche, cette oeuvre avait été exécutée pour que les dieux puissent l’admirer de leur demeure céleste et aider les Indiens nazcas dans l’agriculture et la pêche. Une légende raconte aussi qu’un dieu crée cette plaine infertile pour punir les hommes qui l’avaient irrité. Si cette légende, certes, ne parle pas de piste d’atterrissage, elle suggère néanmoins que ces images sont une offrande faite à ce dieu.

PUBLICITÉ

Selon une autre théorie, les habitants de cette plaine auraient ainsi cherché à fixer sur leur sol leurs connaissances en astronomie. Cette dernière supposition, toutefois, est extrêmement controversée, car, dans les autres civilisations qui pratiquaient des cultes stellaires, on établissait généralement de petites cartes du ciel plus faciles à manier.

Enfin, une autre théorie met ces images en rapport avec des cours d’eau ou des sources souterraines repérables grâce à ces dessins. Cette supposition, qui pourrait rendre compte des structures purement géométriques, ne permet cependant pas d’expliquer les représentations d’animaux ou d’êtres humains.

En outre, on ignore qui furent les auteurs de ces figures. La plaine péruvienne n’étant pas fertile, il est en effet invraisemblable qu’un peuple s’y soit établi. Le lieu-dit de Nazca qui a donné son nom à ces lignes n’est situé qu’à une vingtaine de kilomètres, mais l’on ne trouve aucune autre trace d’habitation dans la pampa. Toutes les tribus indiennes connues à ce jour semblent, en effet, avoir évité ce lieu pour s’établir de préférence dans les Andes.

Le cheval blanc…

Mais le Pérou n’est pas le seul pays où l’on peut trouver ce genre de représentations. Dans l’Oxfordshire, en Grande-Bretagne, on trouve, par exemple, près d’Uffington Castle, un “cheval blanc”, situé sur une colline du même nom. Cette colline est en réalité un monticule de terre artificiel, qui date de l’âge du fer. L’image stylisée du cheval fut elle aussi grattée sur la colline, de manière à faire ressortir la couche crayeuse, recouverte par la végétation. Au sol, l’image est difficilement reconnaissable du fait de ses dimensions (110 mètres sur 37) et de l’irrégularité du terrain.

Sous l’action du vent et de la végétation, l’image du cheval s’est toutefois peu à peu dégradée jusqu’à pratiquement disparaître au XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, l’organisation English Heritage, spécialisée dans la conservation des monuments historiques, se chargea de nettoyer le dessin. Depuis, l’image du cheval blanc est devenue si populaire que l’on a dessiné, selon le même procédé, d’autres silhouettes de chevaux sur des collines de l’Angleterre du Sud.

On ne connaît pas l’époque à laquelle ce cheval blanc a été tracé et on ne sait rien de ses auteurs. Dans les années 1990, on admettait généralement que le dessin datait de l’âge du fer (environ 800-50 av. J.-C.), c’est-à-dire de la même époque que Uffington Castle, situé à proximité. Cependant, un nouveau procédé de datation a fourni d’autres données, selon lesquelles ce cheval serait plus ancien et daterait de l’âge du bronze (environ 3000-1000 av. J.-C.). Ces résultats sont cependant en contradiction avec la tradition populaire locale, selon laquelle ce dessin aurait été réalisé par des envahisseurs anglo-saxons au Ve siècle apr. J.-C.

PUBLICITÉ

… Et les serpents verts

En Amérique du Nord également, on trouve des figures similaires, réalisées toutefois selon un autre procédé. Contrairement à ce qui s’est fait dans la pampa péruvienne, il s’agit là de collines artificielles en forme d’animaux. La plupart de ces sculptures sont situées dans le Wisconsin, mais on en trouve également dans l’Iowa, dans l’Illinois et en Géorgie. Là aussi, les créatures représentées ne sont identifiables que vues du ciel.

D’autres collines semblables ont sans doute été victimes de l’extension urbaine. Ainsi, en 1858, le marchand William Pidgeon, archéologue amateur et collectionneur de mythes indiens, fit, en effet, le récit de ses voyages et de ses travaux. Or ces notes contiennent des esquisses de collines qui n’existent plus aujourd’hui. Le récit de Pidgeon contient également des informations fournies par un prophète indien, De-coo-dah, que le marchand considérait comme un descendant du peuple indien à l’origine de ces collines. Selon De-coo-dah, ces collines seraient un alphabet et auraient servi à l’origine à transmettre un message à la postérité. Interrogé sur la forme récurrente du serpent, De-coo-dah aurait, en réponse, raconté des légendes dans lesquelles se mêlaient mythes et descriptions astronomiques. Pidgeon en conclut que ces images représentaient sans doute des calendriers ou des constellations.

Bien que rejetant ces considérations, des scientifiques se sont néanmoins mis à fouiller ces collines et à en établir le relevé topographique. Rien, toutefois, ne leur permet à ce jour de confirmer les paroles de De-coo-dah, de sorte que le mystère des collines d’Amérique du Nord, malgré de nouvelles découvertes et de nombreuses publications, reste entier.

PUBLICITÉ